• Post category:Marque employeur
  • Temps de lecture :6 min de lecture

Ce label distingue les entreprises du bâtiment engagées dans une démarche d’économie circulaire et qui ont développé de nouvelles compétences spécifiques au réemploi des matériaux .

Le label identifie les acteurs disposant de premières expériences opérationnelles en matière de réemploi. Il n’obéit pas à l’application d’un référentiel technique, ni à une déclaration de moyen de la part des entreprises mentionnées, mais témoigne d’une volonté des acteurs à porter des opérations de réemploi et d’économie circulaire.

Grace à ce label, les prescripteurs de travaux, MOE ou MOA qui envisagent d’intégrer des matériaux de réemploi dans leur projet de construction ou de rénovation d’un bâtiment, identifieront plus facilement les entreprises capables de réaliser leurs chantiers.

Nous vous expliquons pourquoi et comment ce label a été créé.

Réemploi des matériaux, une pratique encore récente

Le réemploi des matériaux est encore une pratique assez récente à l’échelle du bâtiment. C’est un levier qui permet de répondre à plusieurs enjeux :

  • réduire l’empreinte carbone de la construction ou rénovation des bâtiments
  • répondre aux problèmes d’approvisionnement et pénuries avec l’inflation conséquente
  • lutter contre l’épuisement des gisements de matières premières

C’est pourquoi les maître d’ouvrage et maître d’œuvre sollicitent de plus en plus fréquemment les matériaux de récupération.

Le réemploi réalisé au travers de Cycle Up a déjà permis d’économiser 4248 tonnes de CO2 et 598 tonnes de déchets.

Création du label pour valoriser de nouvelles compétences

Dans la pratique, la mise en œuvre du réemploi nécessite de revoir les usages lors de la phase de conception et d’exécution des travaux.

Illustration réalisée par Cycle Up  

Pour donner une nouvelle vie aux matériaux, il faut prévoir de les « déposer », c’est à dire les extraire de leur précédent lieu d’usage, de les transporter et de les stocker avant de les renvoyer sur un nouveau chantier ou bâtiment. En fonction de la nature des matériaux, il faut également prévoir des étapes de valorisation et de reconditionnement. Cela implique donc de repenser la logistique et les savoir faire.

Le label a donc été créé afin d’identifier les entreprises qui ont développé les compétences spécifiques d’une démarche de réemploi des ressources.

Par extension, ce label permet aussi à tous les prescripteurs de travaux d’identifier plus facilement les entreprises qui ont développé ce savoir faire circulaire et qui sont capables de les accompagner sur leur future projets de réemploi de matériaux.

Ce label est issu de la collaboration entre CycleUp et Batiref

Les clients des entreprises identifiées par ce label ne sauraient engager la responsabilité de Batiref ou Cycle Up quant à la parfaite exécution des missions ou travaux. Nous pourrons faire appel à des critères d’attribution plus sélectifs au gré du développement de la pratique et de l’accumulation des retours d’expérience.

Depuis 2018, Cycle Up propose une multitude de services et produits à destination des professionnels du bâtiment et de la construction : missions de conseil et d’études en réemploi et en économie circulaire, outils digitaux, et formations.

Cycl Up dispose également d’un site web www.cycle-up.fr et de deux entrepôts à Saint Ouen (93) et Loire sur Rhône (69) pour réaliser vos achats.

Batiref est un annuaire qui référence les entreprises du bâtiment avec un système d’évaluation basé sur les avis clients.

Batiref propose notamment un service pour les prescripteurs et donneurs d’ordre du bâtiment qui souhaitent impliquer leur partenaires et prestataires dans leur démarche qualité afin d’entretenir plus efficacement leur patrimoine immobilier.